Fauve – Vieux Freres – partie 2

Salut a toi ami lecteur,

Fauve a souvent déchaîne les passions entre les fans de la premiere heure et les détracteurs qui crachent sur le groupe a la premiere occasion, de façon assez gratuite.
Moi j’aime bien Fauve… J’ai plus aime leur premier disque Blizzard que Vieux Freres – partie 1, que je trouvais un peu moins musical.
Si cette partie 1 était relativement sombre et contestataire, le dernier album de Fauve, logiquement appelé Vieux Freres – Partie 2 est décrit par le groupe comme la lumière a la fin du tunnel.
Certaines chansons sont du meme acabit que partie 1 comme Bermudes ou encore le morceau a cappella Azulejos qui la encore abordent des themes plutôt sombres mais on trouve d’autres chansons plus joyeuses. On y trouve également des morceaux plus travaillés et plus musicaux. L’album s’ouvre sur Juillet (1998) ou les instruments, notamment guitares, sont très presents. Le riff de guitare et les choeurs de Paraffine sont particulièrement efficaces et le refrain de Sous Les Arcades, scandé comme un hymne et soutenue par une jolie mélodie de guitare réjouit les oreilles.
Au niveau des paroles on retrouve bien le style de Fauve avec ce fameux style de « Spoken Words » ou les mots sont plus parlés que chantés. On trouve un peu de lumière sur Paraffine qui évoque un moment de calme après une période difficile ou encore dans les morceaux Rag #5 et Rag #6
Le disque se finit par un morceau presque chanté et accompagné par une instrumentation inhabituellement lyrique, Les Hautes Lumières, ou on y parle d’amour assez simplement, une bonne façon de conclure un disque plus lumineux.

Bref, moi j’aime bien Fauve.

Le disque est en écoute sur Spotify ou Deezer.
Enjoy

Tagué , , , ,

Benjamin Clementine

Bonjour a toi ami lecteur,

Benjamin Clementine est un chanteur compositeur Anglais qui commence a être un peu connu.
La plupart de ses compositions sont des morceaux épurés, la plupart du temps piano/voix. Et justement c’est la voix de Clementine qui fait la difference, une voix qui n’est pas sans rappeler c’elle D’Anthony Hegarty.
Les parents de Clementine, d’origine ghanéenne et plutôt conservateurs lui interdirent de jouer du piano ou d’explorer sa fibre artistique lui préférant une carrière plus conventionnelle. Ce décalage poussa Clementine a claquer la porte du domicile familial et de quitter son pays natal pour la France. On retrouve d’ailleurs ce theme du depart, de l’introspection dans beaucoup de ses compositions, que ce soit Cornerstone ou encore London. Une fois en France, il joue dans le metro ou il est très vite remarqué par un producteur qui le fait enregistrer.
La carriere de notre ami chanteur n’en est qu’a ses debuts mais il y a de fortes chances qu’elle soit prolongée.

Enjoy

Tagué , ,

Brigitte – A Bouche Que Veux Tu

Bonjour a toi ami lecteur,

Le groupe Francais Brigitte, formé de Sylvie Hoarau et Aurélie Saada, avait réussi un très joli album en 2011: Et vous, tu m’aimes? avait atteint le très convoité « disque de platine » en France.
Ce groupe a publié récemment un nouvel album au doux nom de A Bouche Que Veux Tu.
On retrouve tout de suite le style du groupe, une pop retro aux accents disco dès l’ouverture de l’album avec la chanson L’échappée belle marquée par des melodies et des rythmes empruntés au registre d’Abba.
Si on est la plupart du temps dans les années 50, on retrouve quelques titres qui se distinguent par un genre musical un peu différent comme Hier Encore qui rappelle clairement le stye d’Amadou et Mariam avec les guitares aiguës et les paroles en boucle.
Tout au long de l’album les voix des deux chanteuses, s’affrontent, se mélangent, se mêlent et s’harmonisent très joliment comme lors de leur premier album. Le titre éponyme, A bouche Que Veux Tu en est un excellent album avec une introduction presque a cappella des deux chanteuses.
Les paroles sont un peu plus classiques et parlent d’amour, de femmes qui se morfondent etc. On est sur des registres un peu moins féministes que ceux du premier album… Mais cette musique reste entrainante et je suis sur que vous battrez du pied ou dodelinerez la tete.

Enjoy

Tagué ,

Archive – Restriction

Bonjour a toi ami lecteur,

A peine six mois après leur album Axiom, Archive sort un nouvel album, au doux nom de Restriction. A chaque fois que ce groupe publie un nouvel album c’est un peu Noel avant l’heure tant j’attends les productions musicales d’Archive avec une certaine ferveur.
Archive est comme toujours dirigé par le duo Anglais Darius Keeler et Danny Griffiths, qui sont la clef de voute d’un groupe a géométrie variable. Archive est d’ailleurs souvent qualifié de « collectif ». Les albums du groupe sont souvent centrés autour d’une thématique ou d’un projet, le meilleur exemple en étant Axiom qui fut d’ailleurs accompagné d’un court métrage.
Cette fois Archive rompt un peu avec la tradition puisque les different protagonistes des derniers disques, en particulier les chanteurs Dave Pen, Maria Q, Holly Martin ou encore Pollard Berrier ont eu un role plus actif puisque les chansons sur lesquels ils portent la voix on été composée en partie par eux. On a donc un disque fait de chansons très différentes assez hétérogène. Si le disque est globalement assez « rock industriel » il est coupé au milieux par des chansons plus calmes: End Of Our Days (composée par Holly Martin), Third Quarter Storm et le magnifique morceau Half Built Houses (écrit par Maria Q, me semble-t-il).
On retrouve le style plus classique d’Archive sur les morceaux Ruination, Crushed et Ladders qui utilisent les techniques chères au groupe de constructions compliquées composées de multiples couches musicales.
Si les morceaux sont globalement d’assez bon niveau, le parti pris du groupe de laisser chacun influencer leurs morceaux fait que le disque manque un peu de coherence. On écoute un album d’Archive donc c’est forcement bon mais ca manque un peu d’emotion, surtout quand on se rappelle les disques tout simplement vertigineux de leur productions précédentes. Bref, ca fait plaisir aux oreilles, on est au dessus de la moyenne mais on est un peu déçu compte tenu du niveau des musiciens presents sur le disque.

Tagué , , , , , , ,

Milky Chance

Bonjour a toi ami lecteur,

Les vacances sont finies et ce blog reprend sa comparution habituelle.
J’ai un bon nombre de disques très bons pour démarrer l’année. En attendant la parution du dernier album d’Archive dans les prochaine jours, nous allons commencer par parler d’un groupe Allemand. J’avoue qu’a part « Eins Zwei Polizei » et « Du Hast mich Gehabt » de Rammstein, je ne suis pas tres verse dans la musique d’outre Rhin.
Ce groupe allemand du nom de Milky Chance est un duo electro folk formé de Clemens Rehbein (voix et instruments) et Philipp Dausch (DJ), originaire de Kassel. Nous allons nous pencher sur leur album Sadnecessary, paru en 2013 mais qui a permis au groupe d’accéder a la renommée il y a peu. Si le groupe est originaire d’Allemagne, il chante en Anglais.
Il est un peu difficile de qualifier le style du groupe mais on y trouve des accents de folk, pop, reggae et évidemment un peu d’electro. L’electro sur cet album sert surtout a accompagner Rehbein avec des boites a rythmes et ne prend pas le devant de la scene, laissé a la voix un peu rocailleuse du chanteur.
L’album dans son ensemble est relativement homogène et il s’en dégage un style très coherent avec des chansons entrainantes qui vont vous faire bouger un pied ou la tete. Ce qui est assez incroyable est qu’il n’y a pas une seule chanson mauvaise. Meme la chanson Indigo qui dure une minute et demi et dont les paroles sont « Where are you/On the way » répétées en boucle est tout simplement géniale. Il est difficile de souligner certains morceaux mais mes préférées sont Down By The River, rythmée par une joyeuse guitare ou encore Running, chanson multi-rythmique avec des passages de grosses basses entrecoupés de moments calmes avec des choeurs.
Bref c’est du tout bon, c’est joyeux et c’est ce qu’il faut pour supporter l’hiver.

Enjoy

Tagué , , ,

The Do – Shake, Shook, Shaken

Bonjour a toi ami lecteur,

Je cherchais récemment de quoi écrire un article quand je suis arrivé sur le dernier album de The Do (leur troisième) au doux nom de Shake, Shook, Shaken.
Je dois vous avouer que je suis tombé de ma chaise tant cet album est excellent, je l’écoute en boucle depuis 10 jours et alors que l’année touche a sa fin il va définitivement figurer dans les meilleurs albums de la cuvée 2014.
Pour ceux qui ne sauraient pas qui est ce groupe, il s’agit d’un duo Francais, né a Paris, formé de Olivia Merilahti (chanteuse) et Dan Levy (multi-instrumentaliste). Ils ont deux albums a leur actif, A Mouthful et Both Ways Open Jaws et comme les titres de ces albums l’illustrent le duo chante en Anglais.

Il m’a fallu un peu de temps pour écrire cet article car il est difficile de décrire le style de l’album. Le point commun de ces chansons est une instrumentalisation influencée par de l’electro avec beaucoup de synthés et de boites a rythmes. La plupart de ces morceaux vous donneront également l’envie de danser. Mais sinon on passe de chansons contemplatives comme les excellentes Anita No! ou Nature Will Remain a des chansons carrément exutoires comme Lick My Wounds dont les synthés font un peu penser a ceux du groupe M83.
La voix de la chanteuse, assez aiguë, fait des merveilles tout au long de l’album dans des registres tantôt calmes, tantôt poussés.

Je ne peux que vous conseiller l’écoute de cette perle de fin d’année. L’album est dispo sur Deezer en France et partiellement sur Spotify aux US.

Tagué , , ,

Ben Howard – I forget Where We Were

Bonjour a toi ami lecteur.

Il y a peu, Ben Howard a sorti son deuxième album: I forget Where We Were. Pour ceux qui ne savent pas qui il est, j’avais dresse son profil dans un article précédent disponible ici.
Meme si l’album reste dans la veine folk de son premier opus la musique y est plus contemplative, aérienne et l’album dans son ensemble forme un tout plus grand que la somme de ses chansons. On y trouve toutefois des chansons magnifiques qui sortent du disque comme Small Things qui commence doucement et prend de l’ampleur avec une magnifique guitare. Ou encore The End Of The Affair, longue chanson de presque huit minutes avec de magnifiques paroles qui finit avec un enchevêtrement d’instruments sublime.
Puisque l’on parle des paroles, tout ca n’est pas très joyeux, puisque Howard parle d’amour perdu de solitude et de deception.

Bref si le précédent album de Ben Howard pouvait s’écouter en été celui ci est parfais pour l’hiver alors que les jours raccourcissent et qu’on se laisse glisser vers une douce nostalgie.
Enjoy

 

Tagué

Preview nouvel album d’Archive.

Bonjour a toi ami lecteur,

Le groupe Archive semble décidément très prolifique ces temps-ci. Alors que leur album Axiom est sorti en Mai de cette année, le groupe vient d’annoncer que Janvier 2015 verra la sortie d’un nouvel album, au doux nom de Restriction. Et le groupe a dans la foulée mis en ligne non pas un mais trois singles accompagnés de leurs clips videos: Feel It, Black & Blue et Kid Corner. A l’image d’Archive les 3 singles ont des styles tres different, Feel It plutôt rock, Kid Corner virant electro et Black & Blue dans un style planant. Je vous laisse découvrir tout ca.

Enjoy

Tagué , , , ,

Hozier

Bonjour a toi ami lecteur,

Ceux qui me connaissent savent que je vais régulièrement a des concerts.
Cette semaine je suis allé a un concert peuple d’adolescentes pre-puberes qui s’exclamaient régulièrement a grand renforts de « oh my, oh my god, oh my god », ou encore « he’s so hot » et qui, lorsque le chanteur annonçait le nom de la chanson a venir poussaient des cris assez similaires a celui que fait a truie se faisant égorger tout en tapant des pieds a une fréquence qui ferait pâlir Fred Astaire. Il ne s’agissait pourtant pas d’un concert de Justin Bieber (il aurait fallu me trainer de force) mais du concert de Hozier.

DSC02992

Le chanteur vient de sortir son album sobrement intitule « Hozier« . Hozier, donc est un chanteur Irlandais du nom de Andrew Hozier-Byrne de 24 ans. Il est devenu célèbre grace au clip de la chanson Take Me To Church qui parle d’homosexualité et d’une société intolérante (Le clip video met en scene la relation de deux hommes et de la reaction de la société… Ca ne finit pas tres bien. Petite anecdote, on y voit brièvement des images de Russie). A l’heure ou j’écris cet article le clip a plus de 22 millions de vues.
L’album du chanteur ne se resume pas cette seule chanson. Les different morceaux sont excellents et empruntent au Blues, au Gospel.
Le second titre, Angel of Small Death and the Codeine Scene, est un tres bon exemple de Gospel avec grand renfort de choristes alors que Sedated ou I Will Come Back sont des excellent morceau Blues.
Si les titres changent de registre, le point commun est la voix incroyable de Hozier, assez difficile a décrire et pour sur unique.

Si vous n’avez pas encore écouté cet album il est temps de vous rattraper, cet artiste n’en est qu’a ses debuts et s’il continue sur sa lancée il va se faire connaitre de plus en plus. Pour commencer ce cours de rattrapage je vous mets le lien Spotify de son album et le clip dont je parlais plus haut.
Enjoy

Tagué

Led Zeppelin – IV Deluxe Edition and interviews

Bonjour a toi ami lecteur,

Aujourd’hui un article un peu different. Tout d’abord sachez que les albums de Led Zeppelin sont sur Spotify. Spotify a également mis en ligne une interview des différents membre de Led Zeppelin, Robert Plant (chanteur), Jimmy Page (guitariste) et John Paul Jones (bassiste). John Bonham étant mort prématurément il n’est évidemment pas interviewé. Pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire, le batteur de Led Zeppelin est mort etouffe par son vomi dans son sommeil suite a une soiree bien trop arrosée (40 shots de vodka, c’est pas mal), mort qui mettra fin au groupe en 1980 et propulsa un groupe au sommet de sa popularité au statut de légende.

L’interview que met Spotify en ligne porte sur l’album IV, album mythique qui compte les légendaires Stairway To Heaven (que tout guitariste digne de ce nom s’est évertué a jouer), Black Dog et When The Levee Breaks. L’interview est divisée en 3 parties, une pour chacun des membres restants du groupe. Ce « Companion Disc » comme l’appelle Jimmy Page est a mettre en parallèle avec la mise en ligne (toujours par Spotify) d’une version Deluxe de l’album IV, qui comporte les titres originaux mais aussi des versions alternatives des titres, pour ceux qui sont intéressés.
Pour ceux qui connaissent Led Zeppelin, c’est l’occasion de réécouter un des albums fondateurs du Rock And Roll et d’écouter le groupe en parler et pour ceux qui ne connaissent pas c’est l’occasion de combler une lacune.

Enjoy

Tagué , , ,
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 151 autres abonnés